Du à

Galerie Poirel

Exposition

Arts de l'Islam. Un passé pour un présent

UN PROJET UNIQUE, 18 EXPOSITIONS, 18 VILLES. Coproduit par la Réunion des musées nationaux - Grand Palais et le musée du Louvre.

 

 

Du 20 novembre 2021 au 27 mars 2022, 18 expositions dans autant de villes de France seront ainsi présentées au public, dans un musée, une médiathèque, une bibliothèque, un espace culturel.

L'exposition de la galerie Poirel permet notamment de découvrir des œuvres insoupçonnées du patrimoine islamique nancéien. Les collections locales se révèlent riches et inattendues dans ce domaine. Les pièces iraniennes prêtées par le musée de l’Histoire du fer et le château de Montaigu (ancienne propriété de l’ingénieur et archéologue français Édouard Salin) constituent un remarquable témoignage des échanges entre l’Orient et l’Occident au début du XXe siècle et de la fascination qu’exerce alors l’Orient sur les collectionneurs. La bibliothèque municipale, quant à elle, sort de ses réserves un étonnant almanach turc saisi à la Révolution au couvent des Tiercelins de Nancy.


L’art contemporain sera représenté par deux œuvres majeures des collections du FRAC Lorraine. Les Collages de Topak Ev, œuvres sur papier de la célèbre artiste française d’origine turque Nil Yalter, est relative aux traditions ancestrales des peuples nomades de l’Anatolie. Raeda Sa’adeh est une jeune artiste palestinienne vivant à Jérusalem ; dans sa vidéo Vacuum elle se met elle-même en scène pour livrer une étonnante et poétique réinterprétation du mythe de Sisyphe.


Cette exposition questionne entre autres la représentation de la figure humaine dans l’art islamique. Les céramiques iraniennes du XIIIe siècle nous plongent dans l’univers de la vie de Cour à une époque où l’influence mongole venue d’Asie centrale domine la création artistique. Le magnifique ivoire du musée du Louvre, vraisemblablement élément d’un trône, permet d’imaginer le luxe inouï qui caractérisait les décors palatiaux de l’Égypte fatimide au XIe siècle. Le grand tapis persan du Louvre nous promène dans les forêts et les parcs où se déroulaient les parties de chasses princières. Le somptueux caftan marocain du Quai Branly nous transporte enfin dans le Maroc des fastes avec ses tenues d’apparat, véritables œuvres d’art de la broderie.

Pour découvrir les 17 autres expositions : www.expo-arts-islam.fr

 

Communiqué de presse (.pdf)

Dossier de presse (.pdf).

Situer