Retour en images sur la visite-atelier de l'exposition "Le Grand détournement"

Du 3 juin au 29 octobre 2017 à la Galerie Poirel. Collection design du Centre national des arts plastiques. Artisanat, bricolage, fait main, DIY (Do It Yourself), custom, craft… ces dernières années, le travail de nombreux designers contemporains revendique ou se réfère à des pratiques manuelles, éloignées d’une définition normative du design.

Publié le

Ils s’approprient des usages, des process et des matériaux traditionnels, high-tech ou surprenants, pour donner forme à des objets singuliers, détachés des diktats du standard et des contraintes de l’édition commerciale. Les nouveaux modes de production et de circulations des images et des formes contribuent à ouvrir le champ à ce « grand détournement ».

Clin d’œil au film de Michel Hazanavicius et au Mode d’emploi du détournement de Guy Debord et Gil J. Wolman, cette exposition de la Galerie Poirel invitait les visiteurs à rencontrer les designers au travail, à découvrir les processus de création et de production, et pourquoi pas, à répondre à l’invitation d’Enzo Mari ou des 5.5 designers, pour réaliser leur propre « cuisine d’objets » …

Plus d’une cinquantaine de projets choisis dans la collection du Centre national des arts plastiques, en particulier ses acquisitions récentes, ont été présentés dans une mise-en-scène conçue par le designer et co-commissaire David des Moutis.

Pièces de 5.5 designers, Tomàs Alonso, François Azambourg, Maarten Baas, Pieke Bergmans, Samuel Bernier & Andreas Bhend, François Brument, Nacho Carbonnel, Julien Carretero, matali crasset, Delo Lindo, David Dubois, Jérôme Dumetz, Elise Gabriel, Laureline Galliot, Martino Gamper, Hella Jongerius, Max Lamb, Régis Mayot, Enzo Mari, Peter Marigold, Christien Meindertsma, Oscar Narud, Gaetano Pesce,  Mai-Thu Perret, Tejo Remy, SANKS, Brynjar Sigurdarson, Florian Schmid, Clémence Seilles, Ettore Sottsass, UNFOLD, El Ultimo Grito, Jolan Van Der Wiel, Olivier Van Herpt, Emilie Voirin, Marcel Wanders.