Du à

Salle Poirel

Culture, Concert

Splendeurs polonaises

Un hommage aux chefs-d’œuvre polonais

7€ (adulte) / 5€ (enfant)

Depuis le Traité de Vienne et l’installation de Stanislas, la Pologne est toujours un peu chez elle à Nancy. La présence de Marta Gardolińska à la tête de l’Orchestre de l’Opéra national de Lorraine est évidemment une occasion de magnifier en musique ces liens fraternels. Qui mieux pour les illustrer que Frédéric Chopin ? Outre qu’il est un chef-d’œuvre, son Concerto opus 11 est aussi l’incarnation d’un moment crucial de son existence et de celle de son pays. Créé en octobre 1811 à Varsovie, il est pour Chopin un acte d’adieu à sa terre natale, qu’il s’apprête à quitter pour Vienne puis Paris, et qu’il ne reverra jamais. Quelques semaines plus tard, le 29 novembre, Varsovie était en proie à l’insurrection contre l’occupant russe. Pour quelques mois avant l’écrasement, la Pologne était indépendante. Franco-polonais, Antoni Szałowski l’est aussi un peu à sa façon : c’est à Paris, sous la férule de Nadia Boulanger, qu’il viendra étudier dans les années 1930. L’Ouverture qu’il écrit au sortir de cette période porte la trace des parfums musicaux qu’il put y respirer et emporter avec lui. L’ombre de Chopin plane aussi sur le Concerto pour orchestre de Lutosławski. Si cette partition ramène en effet par son titre au souvenir du magistral précédent de Bartók, dont la musique eu un ascendant durable sur Lutosławski, c’est évidemment dans les traditions musicales de son propre pays que ce dernier puisa son inspiration. Et en particulier dans les thèmes mélodiques populaires de la Mazovie, région de naissance de Chopin au centre de la Pologne, pour les fondre dans une œuvre orchestrale vaste et imposante où les influences atonales se mêlent à des formes issues de la musique baroque.

 

Direction musicale : Marta Gardolińska

Piano : Szymon Nehring

Orchestre de l’Opéra national de Lorraine

 

Jeu 12 mai – 19h30

Ven 13 mai - 20h30

 

Plus d'info : https://bit.ly/3B8zQRE

Situer